Un amour de stagiaire

Steve et Nathalie, un couple comme tant d’autres qui ne voit pas que peu à peu les habitudes remplacent la passion. Il ne lui montre plus qu’elle est la plus belle femme du monde, elle ne fait rien pour entretenir l’érotisme dont il a besoin pour ne pas aller voir ailleurs. Une stagiaire un peu folle viendra redistribuer les cartes et modifier le destin apparemment tout tracé de ce couple en détresse. De nombreuses personnes se reconnaîtront dans cette histoire légère et pleine d’humour qui saura émouvoir aussi bien les hommes que les femmes et qui les aidera peut-être à mieux comprendre ce qui se trame dans la tête de l’autre. Peut-on continuer à s’aimer malgré le temps qui passe ?

2,99 eur et gratuit avec l’abonnement kindle EXCLUSIVEMENT DISPONIBLE SUR AMAZON cliquez ici pour l’obtenir

La censure, le politiquement correct et la limite des opinions dans l’écriture.

Un amour de stagiaire, c’est mon quatrième roman. D’une part, c’est un roman que j’ai écrit alors que mon épouse était absente pendant 8 semaines, c’est très très long ! Je ne sais pas si c’est pour cela qu’il est devenu légèrement érotique. Je pense que j’étais parti pour écrire une histoire d’amour et cela a dérapé ! Ce livre a été corrigé par une jeune femme d’une vingtaine d’années, elle a attiré mon attention sur certains points. Je vais vous en livrer deux.

Voici le premier : « Attention aux féministes! En 2019 ce genre de remarques ne passent plus ahahah. »

Voilà ce que j’avais écrit : « Pour me consoler, je me disais que la fille devait avoir un accent hollandais, qu’elle avait sans aucun doute les jambes couvertes de poils et qu’elle entretenait une relation très épisodique avec sa brosse à dents. »

Je ne pensais pas que dire qu’une femme qui a les jambes couvertes de poils pourrait heurter la sensibilité des femmes et me mettre à dos la gent féminine…du coup, j’ai changé la phrase ainsi : « Pour me consoler….qu’elle avait sans aucun doute un caractère de chien et qu’elle entretenait une relation très épisodique avec sa brosse à dents. »

Comme c’est un livre légèrement érotique, il y avait la question du consentement qui était importante, à nouveau, ma jeune correctrice m’avait mise en garde sur la phrase suivante : « Nathalie remarqua qu’Édouard avait une petite coupure sur le bord de la lèvre et approcha la main de son visage. Il la prit dans la sienne et l’appliqua sur sa bouche. Elle était chaude et virile. Il embrassa le bout de ses doigts tout en la regardant et comme elle ne bougeait pas, cela l’encouragea à continuer. »

Voici sa remarque :  « Très très très limite comme phrase, justement si elle ne bouge pas ça ne devrait pas l’encourager à quoi que ce soit, je comprends bien que tu veux dire par là qu’elle ne le repousse pas, mais il faut faire très attention aux choix des mots, une femme qui se sent agressée peut très bien être paralysée par la peur aussi ».

J’ai donc pris en compte sa remarque, je ne voulais pas que mon livre mette mal à l’aise une femme qui avait subi ce genre d’agression. «Il embrassa le bout de ses doigts tout en la regardant. Du bout de ses doigts, il dérapa consciemment vers la paume de sa main, passa sous son poignet et longea l’avant-bras tout en se rapprochant d’elle. Lorsqu’il arriva à l’épaule, elle était tout contre son corps et elle sentait sa chaleur qui l’envahissait. Elle ferma les yeux et elle sentit ses lèvres se poser délicatement sur les siennes. »

Je ne pense pas que dans mes prochains livres, je ferais attention à ce genre de chose (la censure, le fait de ne vexer personne, etc) car le livre est comme la vie, une histoire sans barrière et sans filtre. Je n’ai jamais aimé que sur base du politiquement correct, on ne puisse pas exprimer certaines réalités qui ne sont pas toujours belles à voir, même si je n’aime pas heurter. Les histoires qui frappent notre esprit et restent gravées à jamais sont celles qui nous surprennent le plus. Tout le monde réagit différemment, et si des poils aux jambes choquent des féministes, tant pis pour elles.

Diego Rica


Commentaires :

Exclusivement disponible sur Amazon.fr si vous habitez en Europe

Format papier disponible chez Amazon

Extrait